Comment dénicher le bon casque de moto ?

Obligatoire pour tous les motards, le casque de moto est, tout comme la tenue, un accessoire ayant les mêmes fonctions que celle-ci, à savoir protéger le corps des dommages en cas d’accident. Si vous projetez d’en acheter un, il existe plusieurs modèles qui doivent être minutieusement choisis selon certains critères.

La sécurité : les critères à voir

Le casque de moto est une protection contre les risques de dommage corporel en cas de chute. Avant de choisir, vous devez vérifier quels sont les critères de sécurité qui détermineront votre choix.

  • Vous devez avant tout vous assurer que le casque est homologué. L’homologation sur ce genre d’équipement est de deux sortes, à savoir la norme française (NF) et la norme européenne (NE). L’un de ces acronymes doit être inscrit sur l’étiquette du casque.
  • La morphologie doit aussi être considérée. En ce sens, vous devez tester le casque pour voir s’il est parfaitement adapté à celle de votre tête. Si vous privilégiez le confort et que vous préférez un casque de plus grande taille, sachez qu’il se peut que ce dernier soit trop mobile et ne soit pas très sécurisant qu’un casque serré.
  • Toujours concernant la sécurité, le poids du casque peut également être un élément qu’il faut que vous voyiez. Quelques centaines de grammes se ressentent énormément à pleine vitesse, en particulier sur les motos typées sport.
  • Par ailleurs, il existe des casques de moto qui sont dotés de bandes rétro réfléchissantes. Elles sont généralement incrustées d’usine dans la calotte. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous procurer celles sous forme d’autocollants et les coller ensuite. En effet, il s’agit d’une obligation jouant sur la visibilité. En cas d’absence, vous risquez d’avoir une pénalité lors d’un contrôle.
  • Une autre chose à voir sur un casque de moto est la présence d’une jugulaire qui se fixe solidement à l’aide d’un fermoir normalisé. Elle permet de maintenir le casque fermement sur votre tête, même en cas de chute.
  • En dernier lieu, lors de l’achat, optez pour un casque de moto neuf au lieu d’un modèle d’occasion. La mousse à l’intérieur est en réalité faite pour s’adapter à une seule morphologie crânienne. S’il a déjà épousé celle d’un autre motard, vous risquez de sentir un inconfort. En outre, vous ne pouvez non plus confirmer s’il a déjà subi un accident. Ainsi, mieux vaut acheter un neuf.

Le matériau : aussi important que la sécurité

–          Pour l’extérieur

Sur le marché, vous tombez généralement que sur deux matériaux pour la calotte extérieure d’un casque. Vous pouvez choisir soit de la fibre de verre, soit de la fibre de carbone. Les deux ont toutes les qualités requises pour la conception d’un casque de moto résistant.

Toutefois, la fibre de carbone a plus la cote chez les motards parce qu’elle est légère. Avec la fibre de carbone, vous gagnez en confort. Elle est un matériau de haute qualité et, côté résistance, il n’y a pas mieux. En effet, cette robustesse provient de sa conception qui se base sur des milliers de fibres d’atomes de carbone recouvertes d’une résine.

La fibre de verre est également résistante face aux chocs. Son inconvénient est son poids qui se répercute sur les cervicales lorsque le casque est porté sur de longues distances.

–          Pour l’intérieur

Actuellement, le revêtement intérieur des casques de moto est fait en mousse EPS. Pour absorber l’énergie dégagée par un choc, il n’y a rien de mieux. La mousse EPS le fait de manière progressive, ce qui amortit et réduit la puissance de l’impact.

Un tissu recouvre cette mousse. Il est généralement conçu dans une étoffe synthétique qui possède propriétés anti-transpirantes et antibactériennes. Certaines marques proposent d’ailleurs des calotins qui comportent deux faces : l’une est faite pour l’été et les fortes chaleurs, et l’autre pour l’hiver pour conserver la tête bien au chaud. Un accident reste néanmoins imprévisible, raison pour laquelle une souscription d’un contrat d’assurance moto est toute aussi obligatoire qu’un port de casque.

L’esthétique : ne lésinez pas sur ce critère

Les casques de moto sont désormais disponibles pour tous les profils de motard. Chacun propose un style qui répond à un mode de vie et/ou satisfait un besoin de sécurité.

  • Le casque intégral

Ce type de casque garantit une protection complète de la tête, en particulier à haute vitesse grâce à la présence d’une mentonnière rigide et solidaire de la calotte. Son seul inconvénient est son usage qui convient mieux à une circulation sur autoroute et durant l’hiver.

  • Le casque jet

Léger et confortable, le casque jet n’a pas de mentonnière. Il est parfait pour une circulation en milieu urbain et durant l’été. Son prix est aussi très abordable et il est disponible avec des coloris assez fantaisistes pour plaire à tous les genres.

  • Le casque modulable

Il s’agit du juste milieu entre le casque intégral et le casque jet, et qui peut être trouvé sur le marché au meilleur prix. Il est pourvu d’une mentonnière qui peut être relevée lorsque vous ressentez un inconfort.

  • Le casque tout-terrain

Ce casque est uniquement à usage sportif, sur les hors-pistes. C’est pour cette raison que seuls les motards initiés dans le motocross l’utilisent.